ANTHROPOSCENE

 


AnthropoScène propose de placer l'homme (le spectateur/visiteur) sur la "scène" du théâtre de sa propre incidence sur l'environnement.

L’œuvre plastique est une sorte de prison dont on aurait abusé des défenses. Une masse sombre et ondulante qui engloutit l’homme en son sein, jusqu’au cœur du cerveau de l’humain en péril.

La dramaturgie visuelle et sonore met en résonance enfermement physique et psychologique.

Mais le film va plus loin : les sensations qu'il charrie ainsi qu'une voix qui chuchote un poème en langue corse replacent l'homme en sa qualité d’être biologique et sensible.




JULIE PERREARD & DUME PAOLINI :


Julie Perreard est cinéaste. Elle réalise des films de fiction et documentaires. Dans nombre de ses œuvres elle explore une thématique récurrente qui paraît relier ses projets les uns aux autres : celle du lien de l’homme à son « territoire ».


Dans ses derniers travaux cette thématique est plus prégnante : dans son court-métrage de fiction Sur la terre nue le territoire est celui qui façonne l’homme, il est aussi le berceau d’une relation de sensualité. Dans le documentaire, Quastana, portrait de campagne(s), il est celui qui met le personnage en mouvement et pour lequel il s’engage, il lutte.


Dumè Paolini est sculpteur/plasticien.

Travaillant toutes les matières, il aime concevoir des œuvres monumentales.

Une grande partie de son travail repose sur les sensations du monde moderne, sur ses persécutions. (Ombilique, Inextricable destinée, Nearly perfect, the Nest…).

En tant qu’auteur il a produit un ouvrage sur l’esclavage moderne. Son dernier texte, les Abysses, publié par Albiana, explore la dépression en résonance avec le confinement.


Pour ce projet les deux artistes ont souhaité mêler leurs univers, cinématographique, plastique et littéraire, en une œuvre globale et immersive. Une œuvre questionnant l’enfermement et dans laquelle la relation de l’homme à son environnement est centrale.






Vous pouvez découvrir le travail de Dume Paolini, ici >>>>>

et celui de Julie Perreard là >>>>>

ALLINDI >>>>>



crédits :

Image et prise de son : Julie Perreard

Montage : Julie Perreard


Œuvre plastique : Dumè Paolini


Mixage spacialisé, mapping : l’étrange atelier


Texte en français & voix : Dumè Paolini


Poème en corse : Xavier Valentini

Voix : Julie Perreard


Production : Allindì

Gérôme Bouda, Maria-Francesca Valentini


Partenaire : la culletività di Corsica / la CAPA / La ville d’Ajaccio/ l’état / BigMat / Allindi / l’étrange atelier

Avec le soutien de la culletività di Corsica